fermer
Il y a plusieurs langues disponibles, choisissez celle qui vous convient : EN FR
Récap : The Avener à la Salle Pleyel (The Avener Tour)
09 Décembre 2019 - Par Alban Sauty

La semaine dernière The Avener posait ses valises à la Salle Pleyel à Paris. Archi-complet depuis plusieurs mois, le concert était très attendu par les fans et curieux parisiens désireux de découvrir l’univers du DJ avant son concert à l’AccorHotels Arena en novembre 2020. Notre reporter Alban et notre photographe Theo reviennent sur cette soirée exclusive.


Annoncée en juin dernier, la date parisienne de la tournée d’hiver de The Avener The Avener est la date, tout artiste confondu de musiques électroniques s’étant produit à Paris entre Septembre et Décembre dans les majeures salles de concert parisiennes, qui est arrivée au sold-out le plus rapidement.



L’engouement pour la tournée de l’artiste s’est répercuté sur toutes ses dates française qui ont affiché complètes très rapidement. La présence du producteur dans quelques festivals cet été n’est sûrement pas étrangère à ce phénomène mais cette performance est tout de même à souligner.

Le cadre


Je découvrais pour la première fois, la Salle Pleyel, salle mythique de Paris appartenant à la Cité de la musique-Philharmonie de Paris. Comme je me l’étais imaginé, le grand hall d’entrée est majestueux à l’image de la salle divisée en trois niveaux. On comprend donc pourquoi des cérémonies comme les Césars depuis 2017 ou la remise des prix de la Sacem plébiscitent cet endroit.



Concernant les performances acoustiques de la salle, elles sont excellentes. Quant aux sièges ils sont confortables. Avec Theo, on apprécie les ailes sur le côté qui permettent d’avoir un point de vue différent sur le concert et de l’espace pour danser. De fait, en termes de qualité audio et de confort la Salle Pleyel s’affirme comme la meilleure salle de Paris que j’ai pu expérimenter.

Le public/l’ambiance


Nous avions affaire à un public dont la moyenne d’âge frôlait à peu près la trentaine soit un public un peu plus âgé qu’habituellement mais qui a joué le jeu tout au long du concert en donnant de la voix, dansant et applaudissant la prestation de The Avener The Avener. L’ambiance était chill et permettait de décompresser du travail, des cours…



Le concert


La première partie était assurée par Bleu Toucan, un duo s’inscrivant dans une vibe electro-pop, qui venait présenter ses titres comme « Le vent se lève » et "Hanoï Café". Un moment sympa qui m’a donné envie d’aller écouter leur prochain EP qui sortira au premier trimestre 2020.



J’avais déjà vu The Avener The Avener cet été du côté d’Evreux mais le DJ m’a surpris par son set assez novateur par rapport à ce que j’avais pu entendre quelques mois auparavant. Débuté par son titre avec Bob Dylan, le concert s’est poursuivi par des transitions inédites entre des titres comme "Everybody Learn Sometimes" de The Korgis et "Giant" de Calvin Harris remixé par Purple Disco Machine.



L’un des moments forts de la soirée pour moi, a été de réentendre ce mashup coup de cœur que je nommerai "Nothing Breaks Like Da Funk Right Now" qui a bercé ma saison estivale. L’alternance entre titres old-school et tires modernes m’a beaucoup plu.

Tristan Casara a joué aussi ses tubes iconiques issus de son album The Wanderings Of The Avener The Avener comme "Fade Out Lines", "Castle In The Snow" qu’il interprète en live au piano et "To Let Myself Go". Mention spéciale à son acolyte Fred qui l’accompagnait à la guitare électrique sur certains morceaux et qui nous a proposé une performance assez impressionnante d’"Opus" d’Eric Prydz.



Porté par une scénographie compilant jeux de lumières, écrans diffusant des visuels qui invitent au voyage, confettis et même machines à bulles, le mélange entre DJ set et live s’est révélé très convaincant.



Alors que je pensais que le concert touchait à sa fin The Avener The Avener a surpris l’audience en révélant qu’il avait une surprise à nous offrir. Rejoint par Loic Maurin (du groupe M83), à la batterie, le producteur a dévoilé en exclusivité au public parisien quelques titres de son prochain album qui sortira le 24 janvier prochain et s’intitulera Heaven of The Avener The Avener.



Ainsi, on retrouvera son titre "Under The Waterfall" ft M.I.L.K. (artiste danois nous avions découvert lors du concert de Møme à la Cigale), probablement son tube "Beautiful", "Wild" ainsi que "Time Hundred Miles".



Sur la scène de la Salle Pleyel le DJ a présenté une collab avec Manu Lanvin et une autre avec la chanteuse Ayo célèbre pour son tube "Down On My Knees". C’est donc un album plus punchy de 16 titres que nous livrera The Avener The Avener le jour de son 33ème anniversaire.

Rendez-vous le 14 novembre 2020 à Bercy !


Pour sa première date parisienne du The Avener The Avener Tour avant de s’attaquer l’année prochaine au mastodonte que représente l’AccorHotels Arena, The Avener The Avener a assuré le show d’une main de maître. Alternant titres de son album, chansons old-school et tubes du moment, il a proposé un concert combinant DJ set et live qui m’a vraiment plu.



Cerise sur le gâteau, avec la présentation inédite de titres de son futur album en compagnie d’artistes et musiciens talentueux. Grâce à cet évènement j’ai pu mesurer le potentiel derrière le show de The Avener The Avener et voit déjà comment pourrait se présenter son concert à Bercy l’année prochaine.



Cependant, le chemin est encore long et d’ici là on assistera à la sortie de son deuxième album le 24 janvier prochain. The Avener The Avener aura par la suite à cœur de le défendre sur les routes de France entre Zentih et tournée des festivals. A titre d’exemple on le retrouvera aux Francofolies ainsi qu’au Zénith de Caen et de Toulouse. D’ici là il se produira cette semaine à Nantes puis Lille avant de prendre une pause bien méritée.


Crédit Photo : Theo Feger
Alban Sauty Article rédigé par Alban Sauty