fermer
Il y a plusieurs langues disponibles, choisissez celle qui vous convient : EN FR
Les artistes se mobilisent pour sauver l'Australie
06 Janvier 2020 - Par Alban Sauty

La situation est de plus en plus critique en Australie : 500 millions d’animaux ont été décimés et des dizaines de milliers de citoyens ont dû quitter leur domicile à cause des incendies dévastateurs depuis septembre 2019. Pour se faire une idée, ces derniers ont réduit en cendres 58 000 km2 de surface soit plus de deux fois la surface recensée lors des incendies en Amazonie en 2019. Face à l’ampleur du phénomène, les artistes commencent peu à peu à se mobiliser pour lever des fonds afin d’aider la biodiversité et les populations australiennes.


Sauver l’Australie


Samedi a été un jour noir pour l'Australie qui a connu son 24ème décès à cause des incendies qui gangrènent le pays. Canberra est devenu la ville la plus polluée du monde devant New Delhi à cause des centaines de brasiers permanents.


Malheureusement l'action des gouvernements pour lutter contre ces incendies n'est pas efficace. Cela, les artistes l'ont bien compris et se mobilisent pour aider la biodiversité et les populations en danger sur le territoire australien. Au premier rang duquel les DJ's/producteurs australiens comme Alison Wonderland Alison Wonderland et Throttle Throttle.












Tandis que certains reversent leur cachet à des associations pour lutter contre les "bushfires", d'autres organisent des levées de dons et appellent à l'humanité de leurs fans pour donner quelques fonds pour sauver l'Australie.





A l'image de certains membres de l'équipe, n'hésitez pas à faire un don pour ceux qui le peuvent à l'une des associations suivantes ou à une association de votre choix :
WIRES-Emergency Fund for Wildlife
L'Armée du Salut (Australie)
Port Macquarie Koala Hospital
BlazeAid (pour la reconstruction des communautés locales)
Givit (donner des objets du quotidien ou les financer)
NSW Rural Fire Service & Brigades
Country Fire Authority

Merci pour eux !


Crédit Photo : AFP
Alban Sauty Article rédigé par Alban Sauty