fermer
Il y a plusieurs langues disponibles, choisissez celle qui vous convient : EN FR
Récap : Fun Radio Ibiza Experience 2022
03 Mai 2022 - Par Alban Sauty

Exceptionnellement, c’est seulement six mois après la dernière édition que nous retrouvions l’Accor Arena pour la Fun Radio Ibiza Experience. À moins de 24h de l’ouverture officielle de la saison sur l’île d’Espagne, les équipes du Hï en collaboration avec celles de Fun Radio avaient mis les petits plats dans les grands pour organiser l’une des plus grandes fêtes indoor de l’année consacrée aux DJ’s.



La scénographie / l’ambiance


Cette année, les organisateurs avaient fait le choix d’une scène plus réduite en forme de cage ouverte sur le public. Exit également les jeux de lumières concentrés à l'avant de la fosse et retour à un dj booth classique devant un écran géant. Toutefois les équipes de Highscream avaient mis le paquet côté FX avec de nombreux effets pyrotechniques ainsi que le retour des lasers qui avaient marqué l’édition précédente.



Qu’importe le placement dans l'arena, chacun était immergé dans la scénographie et pouvait y contribuer grâce aux bracelets lumineux distribués à l’entrée de la salle de spectacle.



Le public, comme toujours, a répondu présent lors de cette sixième édition de la Fun Radio Ibiza Expérience. Que ce soit dans les gradins ou en fosse, l’ambiance était festive et tout le monde avait le sourire. Les auditeurs de Fun Radio et amoureux des musiques électroniques venus de toute la France ont grandement contribué à ce que l’évènement soit de nouveau une réussite.



Les sets


Purple Disco Machine



Après un warm-up de 2h30 assuré par les dj’s résidents de Fun Radio et une brève apparition du drapeau ukrainien en référence à la situation internationale, Purple Disco Machine a livré un set disco assez agréable bien que plutôt tranquille. Idéal pour débuter la soirée et esquisser les premiers pas de danse sur les classiques comme « Gimme! Gimme! Gimme! » ou les titres de son album « Exotica ».



De plus en plus présent dans les programmations de festival, l’allemand a soufflé un vent de fraÎcheur sur la scène nu-disco et imprimé son style à tel point que l’on reconnaît désormais les yeux fermés un titre de Purple Disco Machine.

Bob Sinclar Bob Sinclar

Alors qu’il se faisait plutôt rare en France avant la pandémie, celui qui nous a fait danser durant toute la durée du premier confinement a confirmé son retour sur les scènes françaises devant une fosse remplie. Avec Bob Sinclar Bob Sinclar, on ne sait jamais vraiment à quoi s’attendre s’agissant du style du set mais c’est toujours un plaisir de voir se produire un des grands messieurs du courant french touch.



Pour sa première apparition à la Fun Radio Ibiza Expérience, il a livré un set house qui nous a transporté sur la plage du Café Mambo. A notre grand bonheur, il a enfin enlevé de son set les fameux « Bob Sinclar Bob Sinclar is in da hooooouuuuse » pour se recentrer sur un set plus abouti avec ses classiques comme « World hold on » mais aussi un morceau qu’on a vraiment apprécié certainement intitulé « Still in Love ».



Pour le moment, c’est un retour réussi pour Bob Sinclar Bob Sinclar et on hâte de découvrir ce qu’il concocte avec Busy P cet été sur la route des festivals.

Kungs Kungs



Très attendu par le public de l’Accor Arena, Kungs Kungs a surpris le public avec une grosse intro dans un style future rave avant un set très house et très club. Entre ses tubes revisités et les titres de son dernier album « Club Azur », le producteur de « This Girl » a certainement produit le meilleur set de la soirée au niveau de la sélection musicale où nous retrouvions presque que des ID.



Malheureusement limité à 30 minutes, on aurait aimé que ce dernier dure un peu plus longtemps. C’est peut-être dans ce genre de moments que le format de la soirée reste assez frustrant malgré la diversité des sets proposés.

Ofenbach Ofenbach

De notre côté on a dû mal à accrocher aux sets slap house d’Ofenbach Ofenbach qu’on préfère en live mais impossible de ne pas reconnaître le talent de showmen du duo. Lunettes de soleil sur le nez, César et Dorian ont proposé un set plutôt bien ficelé avec leurs titres toujours efficaces « Wasted Love » ou « Katchi ».



Depuis son passage aux Enfoirés, Ofenbach Ofenbach est passé dans une autre dimension et est désormais bien connu du grand public. Mains en l’air, sit down, chants, briquets et téléphones allumés, le public a été un véritable acteur du show des deux parisiens.

R3hab R3hab



C’est presque sa deuxième maison puisqu’en six éditions c’était la troisième fois qu’il venait faire trembler les murs de l’Accor Arena avant d’enchaîner sur l’after au Bridge Club. Valeur sûre de l’évènement, son show marquait un cap dans la soirée en termes de puissance de basses mais aussi d’effets spéciaux avec un recours aux flammes et autres artifices qui ont fait monter la température de la salle.



Côté set, alors qu’on craignait être face au R3hab R3hab plutôt chill, on a finalement été rassuré avec un live EDM / big room. L’artiste le plus prolifique de l’année 2021 a retourné l’Accor Arena avant de clôturer son set par le non moins bondissant « Lullaby ».

Don Diablo Don Diablo

En 39 minutes, Don Diablo Don Diablo a démontré l’étendue de son talent derrière les platines. Préférant miser sur ses hits future house comme « Momentum » face à un public pas forcément connaisseur des morceaux issus de son album « Forever », le néerlandais a su se mettre les auditeurs de Fun Radio dans la poche.



Mention spéciale à la communauté Hexagonians France présente en fosse et qui a donné de la voix pour son artiste de prédilection. Ce dernier leur a bien rendu l’amour porté en leur dévoilant un remix surpuissant de « Heat Waves » de Glass Animals sous une combinaison de jets de CO2 et de serpentins colorés.



Afrojack Afrojack



Dans une ambiance désormais électrique, Afrojack Afrojack & MC Ambush ont pris les commandes du closing de la soirée. Avec un set mélangeant trap et electro house, le sixième dj du top 100 DJMAG 2021 a assuré le spectacle mettant même en scène un karaoké sur l’écran géant derrière lui pour « Titanium ». De son mix, nous retiendrons surtout son excellent mashup « Can’t Stop Me X Sweet Dreams X Take Over Control X Give me everything X All Night ».



Enfin, nous sommes restés scotchés par la scénographie sur le dernier drop où des vrais feux d’artifices ont littéralement explosé aux quatre coins de la fosse recouverte de confettis. Exceptionnel !



Conclusion


Pour sa sixième édition, la Fun Radio Ibiza Experience a élevé le niveau de sa programmation avec pas moins de trois artistes figurant dans les quinze premiers du top 100 DJMAG 2021. Débutant plus tôt (19h30) qu’a l’accoutumée après un warm-up de 2h30, c’est finalement 7h de show que nous ont proposé Fun Radio et le Hï Ibiza. Seul bémol à l’ajout d’un artiste, les sets restent parfois trop courts (30 à 40 minutes) comme l’a exprimé Bob Sinclar Bob Sinclar, la soirée devant impérativement se terminer à 00h.



Cette année, les organisateurs avaient misé sur une scène plus petite mais qui offrait une bonne vue sur les Dj’s. De notre côté, on aimerait bien pour renforcer l’immersion le choix de décors réels à l’image de celui avec les palmiers diffusé sur les écrans en arrière-scène. Pourquoi pas aussi faire revenir les danseuses des premières éditions… Quoi qu’il en soit, on sait déjà que la septième édition se déroulera le 28 avril 2023 toujours à l’Accor Arena puisque les billets sont déjà en vente.



Pour ceux qui ont manqué la soirée ou qui souhaitent revivre l’expérience 2022 sur grand écran le live sera rediffusée le samedi 14 mai à 00h30 sur W9. Toutefois, il est déjà possible de revoir l’intégralité des sets des Dj’s de la soirée officielle sur la chaîne Dailymotion de la station de radio.


Crédit Photo : Louis D Photo
Alban Sauty Article rédigé par Alban Sauty