fermer
Il y a plusieurs langues disponibles, choisissez celle qui vous convient : EN FR
Récap : Fun Radio Ibiza Experience 2021
24 Octobre 2021 - Par Alban Sauty

Cela faisait 1 an et 8 mois que nous n’avions pas mis les pieds dans une salle de concert. Regarder nos amis européens et outre-atlantique s’amuser dans des conditions similaires à ce que nous connaissions avant la pandémie commençait à nous peser. Finalement, ce 21 octobre, l’attente a pris fin. Le lieu de notre délivrance : Paris, Accor Arena, Fun Radio Ibiza Expérience 2021. Retour sur l’évènement qui marque (enfin) la reprise de la fête en intérieur.



Initialement prévue le 3 avril 2020 puis le 19 novembre 2020 et enfin le 2 avril 2021, c’est finalement ce 21 octobre que la plus grosse soirée DJ de l’année en intérieur a eu lieu. Regroupant 13 000 personnes dans l’AccorHotels Arena devenue Accor Arena, la cinquième édition de la Fun Radio Ibiza Experience a fait vibrer Paris aux sons des plus grands Dj’s de la planète.



Pendant plus de 4 heures, se sont relayés aux platines les Dj’s de l’antenne comme Adrien Toma mais également Lucas & Steve Lucas & Steve, Showtek Showtek, Lost Frequencies Lost Frequencies, Martin Solveig Martin Solveig & Jax Jones, Dimitri Vegas et Martin Garrix Martin Garrix. Leurs performances ont été sublimées par la scénographie de Highscream habituée à la configuration de Bercy et aux shows de musique électronique (David Guetta, Dj Snake).

D’ailleurs, celle prévue pour la Fun Radio Ibiza Experience n’était pas sans nous rappeler le dernier concert de David Guetta à Bercy, à la différence qu’à la place d’un écran aux dimensions astronomiques nous avions le droit cette fois à un mur de 10 écrans. Lasers, pyrotechnie, Co2 et confettis étaient aussi de la partie.



Seul bémol, l’aspect télévisuel du show puisque les nombreuses lyres et jeux de lumière étaient concentrés sur l’avant de la salle ce qui rendait très bien en vidéo (le concert étant diffusé en live sur les réseaux sociaux de Fun Radio) mais ce qui rendait aussi l’expérience moins immersive lorsque l’on se retrouvait dans les gradins du fond ou tout en haut. Néanmoins, de nombreux bracelets lumineux distribués à l’entrée éclairaient la salle.



Les sets


Après un set très sympa de Lucas & Steve Lucas & Steve mais trop court (30 minutes), Lost Frequencies Lost Frequencies nous a régalé avec ses nombreux edit dont celui de « Like I Love You » que nous découvrions pour la première fois dans le set du belge. Pourtant, la surprise du soir est venue de Showtek Showtek.

Alors que nous nous attendions à un set big room ressemblant à ce que nous avions déjà entendu lors de la première édition, nous avons eu le droit à un mix exceptionnel. Accompagné de Sonny Wilson au chant, Showtek Showtek a retourné Bercy avec ses sons classiques comme « Booyah » mais avec aussi quelques surprises à l’image de son remix hardstyle de « Bande organisée » et de l’énorme pogo qui s’en est suivi. Un vrai showman qui nous a gratifié du meilleur set de la soirée (reggae, trap, ID) et qu’on espère retrouver très vite en France.



Europa (Martin Solveig Martin Solveig & Jax Jones) qui se produisait pour la première fois dans une grande salle a divisé les foules. Après leur « All Day and Night » les deux DJ’s nous ont emmené dans un univers techno (Guz, Kolsch, Bryan Kessler) que certains ont boudé mais que nous avons adoré ; plusieurs d’entre nous considérant même ce set comme le plus abouti de cette édition. Enfin, le duo franco-britannique en a profité pour dévoiler son prochain titre et pour confirmer qu’Europa possède encore de beaux jours devant lui.



Nous ne spéculerons pas sur l’absence de Like Mike pour le set du duo devenu donc solo lors de cette soirée, mais force est de constater que sans les nombreuses interventions au micro de ce dernier, le set de Dimitri Vegas s’est avéré bien plus agréable que d’ordinaire. Au niveau du style musical cette absence s’est également ressentie puisque nous avons échappé aux remixes des « Lacs du Connemara » ou « All I want for Christmas ». Avec le toujours efficace « Crowd Control » Dimitri Vegas a donc fait le job et ramené un bout de Tomorrowland à Paris.



On ne l’avait pas aperçu sur le territoire depuis Lollapalooza Paris 2019 Martin Garrix Martin Garrix était donc très attendu par le public venu des quatre coins de la France pour apprécier le set du numéro 2 au top100 DJMAG 2021. On prend toujours plaisir à chanter les paroles de « Like I Do », « Lions in the wild » et « Higher Ground » mais on se lasse désormais de sets qui se suivent et se ressemblent d’années en années pour le néerlandais.



Contrairement à Showtek Showtek qui a su se renouveler pour cette cinquième édition, Martin Garrix Martin Garrix peine à sortir de sa zone de confort et paie peut-être aujourd’hui la précocité de sa carrière et les nombreux tubes qu’il a produit jusqu’en 2020.



Certes nous avons eu le droit à ses derniers titres dont « Diamonds » mais en une heure de set aucune nouveauté n’a été dévoilée par le DJ qui nous a ressorti des mashups aujourd’hui éprouvés à l’image de « Dreamer vs Byte » ou de ses visuels. Garrix semble aujourd’hui enfermé dans une boucle intemporelle qui n’est pas pour déplaire à certains car il jouit toujours d’une forte popularité mais dont nous aimerions qu’il sorte - d’autant que ses récents morceaux n’ont pas rencontré le succès escompté - sans quoi même les plus fans pourraient à terme se lasser.

Conclusion


En conclusion, nous avons passé une très bonne soirée dans une ambiance survoltée en compagnie de DJ’s que l’on a peu l’habitude de voir se produire en France. La Fun Radio Ibiza Experience reste l’un des rares évènements qui réunit un tel plateau d’artistes et propose une scénographie digne des grands festivals et clubs de la planète.



En grande majorité nous avons eu le droit à des sets de grande qualité et rendez-vous est déjà pris le 29 avril 2022 pour la sixième édition du plus gros show de musique électronique de l’année organisée par une radio. Pour patienter jusqu’à cette date, nous vous proposons de revivre ensemble l’évènement.


Crédit Photo : Anthony GHNASSIA / Vision By AG / Thomas PADILLA / Agence 1827 / Lucas Verbeke (Showtek) / Fun Radio / Alban Sauty / Louis Duttier (Photo 8)
Alban Sauty Article rédigé par Alban Sauty
Les Coups de Coeur de la team