fermer
Il y a plusieurs langues disponibles, choisissez celle qui vous convient : EN FR
Récap de 4 jours de fête au Hope Festival 2021
21 Septembre 2021 - Par MAMat

Le Hope Festival était de retour à Toulouse cette année pour une édition inédite dans ce contexte de reprise des événements. Plusieurs de nos reporters étaient présents sur place pour couvrir ces 4 jours de fête.


Implanté depuis 2018 dans la Ville Rose, le Hope Festival célébrait cette année sa troisième édition après une année blanche pour tout le secteur évènementiel en 2020.

En raison des contraintes sanitaires encore en vigueur, le festival a dû revoir sa copie, comme la majorité des événements qui se sont tenus depuis le début de l'été, en proposant une formule inédite.

Inédite dans sa configuration mais avec un but toujours identique : mettre à l'honneur la musique électronique dans la solidarité puisqu'une partie des recettes sera reversée à des associations.



Le festival en clôture du Poney Club


C'est dans la configuration guinguette du Poney Club, situé également sur le site de l'Hippodrome de Toulouse et actif depuis la fin du mois de juin, que le Hope Festival a pu se tenir en ce mois de septembre sur 4 jours de 16h à minuit et ainsi clôturer la saison en beauté.



Les dernières annonces gouvernementales ne permettant pas à l'Opium Club de rouvrir ses portes, les couche-tard ont malheureusement dû tirer un trait sur les 4 afters prévus dans le club qui allait accueillir une belle programmation Bass Music.

Pour en revenir au site du festival, celui-ci a donc troqué ses 2 scènes présentes lors de l'édition 2019 contre l'unique scène du Poney Club, située au même emplacement que l'Hexis Stage de la précédente édition. Un emplacement situé non loin de l'aéroport qui nous a fait profiter d'un atypique ballet d'avions qui passaient au-dessus de nos têtes.



Equipée de sa boule à facette et de pyrotechnie, la scène est accompagnée sur le site par de nombreux espaces chill, d'une multitude de tables pour manger et se poser, de bars et de food-trucks. On y retrouve parfaitement la devise de la saison du Poney Club : "Eat - Drink - Dance".



Un site résolument plus petit que celui qui a accueilli l'édition 2019 avec énormément de tables placées autour du dancefloor pour pouvoir profiter du son en se restaurant.

Qui dit site plus réduit dit forcément moins de fréquentation donc moins d'attente dans les différentes parties du festival. L'entrée est restée fluide tout le week-end malgré l'ajout du check des pass sanitaires à la traditionnelle fouille et vérification du billet.

Les seuls moments d'attente ont pu être observés au moment du repas du soir aux différents foods-trucks et bars ou encore pour les toilettes des femmes mais en restant respectables.



Programmation


Dans l'esprit de ce qu'à pu proposer le festival lors des deux premières éditions et celui de l'Opium Club, les organisateurs nous proposaient pour cette édition 2021 un mélange entre la scène locale émergente, des headliners internationaux et un beau plateau d'artistes français confirmés.



Ce joli cocktail nous a donc offert la présence d'Oliver Heldens Oliver Heldens, Nicky Romero Nicky Romero, Sunnery James & Ryan Marciano Sunnery James & Ryan Marciano, Third Party, Magnificence ou encore Morten Morten, le petit protégé de David Guetta.





Les amoureux de Disco House ont pu savourer le set de Mercer venu le même jour que son compère Tchami Tchami du crew Pardon My French qui a assuré le dernier set du festival.

Autre joli coup de la part des organisateurs, la présence sur le line-up de deux beaux B2B entre Kryder et Tom Staar et nos deux frenchies Arno Cost et Norman Doray qui auront ravis les plus nostalgiques d'entre nous.



Petite nouveauté cette année : la présence d'un headliner Hardstyle en la personne de Brennan Heart Brennan Heart en closing du samedi soir. Un coup d'essai qui s'est avéré gagnant étant donné l'ambiance durant le set du néerlandais, sans doute l'une des plus bouillantes du festival d'ailleurs.



Le public


Alors que certains sets plus pointus et plus mélodieux programmés en fin d'après-midi ont eu du mal à ramener les foules sur le dancefloor, le public du Hope a montré tout son potentiel sur les beats les plus énervés et certains tubes incontournables.

Les gros points d'orgue du festival ont été les sets de Tchami Tchami venu en terrain conquis, celui de Morten Morten pour sa Future Rave qui cartonne en ce moment, le set des infatigables Nervo ou encore l'avalanche de BPM de Brennan Heart Brennan Heart.


Si le public a été conquis par les sets de leurs artistes préférés, les artistes n'ont pas hésité à leur rendre cette énergie en sortant du backstage pour aller faire des photos avec les fans.



Pour conclure


Sous une météo annoncée capricieuse qui nous aura finalement ravie et réchauffée pendant 4 jours, le Hope Festival a su réinventer sa formule et proposer une magnifique édition 2021.

Les sourires étaient autant lisibles sur les visages des milliers de festivaliers venus se défouler devant les sets de leurs artistes préférés que sur ceux des DJs venus communier avec leur public après des mois de disette.

Un grand bravo aux équipes du festival pour leur accueil et leur bienveillance durant la totalité du festival. Ces derniers viennent clôturer de la meilleure des façons la saison du Poney Club qui aura hébergé une magnifique programmation tout l'été.

Rendez-vous désormais, on l'espère, en 2022 pour une nouvelle édition du Hope Festival qui pourra ainsi continuer sa belle expansion afin de rayonner à travers la France et l'Europe !


Crédit Photo : Flo Brebs / Olivier
MAMat Article rédigé par MAMat