fermer
Il y a plusieurs langues disponibles, choisissez celle qui vous convient : EN FR
Les festivals français s'unissent contre les décisions gouvernementales
24 Mars 2021 - Par MAMat

De nombreux festivals français se sont réunis sous le hashtag #DeboutLesFestivals sur les réseaux sociaux pour protester contre les dernières mesures gouvernementales.


A l'heure où de nombreux festivals estivaux vont devoir prendre la décision cruciale de maintenir, reporter ou annuler leur édition 2021, les festivals français s'unissent, une nouvelle fois, pour se faire entendre et dire non aux dernières mesures gouvernementales.

Même si la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, n'excluait pas un allègement du protocole dans les semaines à venir en fonction de l'évolution de l'épidémie, le gouvernement avait annoncé que les festivals pourraient se tenir cet été en accueillant un maximum de 5000 personnes dans une configuration assise.

Une décision qui va à l'encontre de l'essence même de bon nombre de festivals, notamment ceux de musiques électroniques, où il est inenvisageable de demander aux spectateurs de rester assis.


Ces festivals, qui auraient du s'entretenir une nouvelle fois avec la Ministre ce mardi, la réunion a due être annulée en raison de l'hospitalisation de cette dernière (bon rétablissement Roselyne).

On a donc vu défiler depuis quelques jours ce hashtag #DeboutLesFestivals avec une photo d'une chaise vide dans le lieu du déroulement du festival, vide lui aussi, avec cette phrase : "Le ministère de la Culture impose aux festivals des conditions impossibles à tenir, en limitant le nombre de spectateurs et en les forçant à rester assis. Soutenez-nous en partageant cette publication".


Une nouvelle façon pour les festivals français de se faire entendre et de protester contre ces mesures qui mettent en péril, non seulement leur édition 2021, mais aussi et surtout la survie du festival.

Les Plages Electroniques, Lollapalooza Paris, We Love Green, les Eurockéennes, Rock en Seine, Pharaonic, Marvellous Island, Main Square, Hellfest et bien d'autres ont déjà rejoint le mouvement et demandent la mise en place d'un protocole clair et adaptable en fonction de l'évolution de l'épidémie, comme le fait le Royaume-Uni, pour avoir de la visibilité quant à la tenue, ou non, de leur événement.

Rappelons que l'édition 2021 de Solidays et du Hellfest sont d'ores et déjà annulées.



MAMat Article rédigé par MAMat