fermer
Il y a plusieurs langues disponibles, choisissez celle qui vous convient : EN FR
Récap du show de DJ Snake à la Défense Arena
23 Février 2020 - Par Thilan_del

Samedi soir, DJ Snake a réuni 40 000 personnes dans la Défense Arena pour le plus gros concert de sa carrière. J’ai eu la chance de pouvoir y participer et de vous raconter cette soirée très attendue. Pari réussi pour le français le plus écouté de la planète ?


En octobre dernier, DJ Snake annonce préparer le "plus gros concert de sa carrière" dans la plus grande salle de France : la Défense Arena. Pour beaucoup, remplir cette salle en 4 mois était un défi impossible, surtout pour un artiste de la scène électronique. Pourtant, quelques jours avant le concert, le show était finalement sold-out ! Un exploit inattendu pour le DJ français.



Le public / Le lieu


Le public était majoritairement très jeune, entre 15 et 25 ans. On a même pu apercevoir des enfants accompagnés de leurs parents. DJ Snake est maintenant un artiste tout public et cela se ressent dans la foule venue pour le voir. Le succès de son album Carte Blanche et de ses singles "Taki Taki" et "Loco Contigo" ont eu beaucoup d’impact sur les spectateurs présents lors du concert.

Je n’ai pas trouvé cette diversité très positive puisque nous avons eu droit à une partie du public peu aguerrie. Certains étaient venus simplement pour se montrer, d’autres ne connaissaient que les plus gros tubes et beaucoup de violence était à déplorer dans la fosse. Bagarres, insultes, irrespect … Bien heureusement, cette partie du public ne représentait qu’une minorité. Concernant le public en général, les fans étaient au rendez-vous pour mettre l’ambiance tout au long du concert.



Malgré les 40 000 personnes présentes, l’entrée était fluide et bien organisée. Arrivée sur les coups de 18h30 je n’ai mis que quelques minutes à rentrer dans l’enceinte de la Défense Arena. Un point très appréciable compte tenu de la capacité de la salle.

Une fois à l’intérieur, j’ai pu attester de l’immensité du lieu. Je n’avais jamais assisté à un concert dans une salle aussi grande. Environ une heure avant le début des premières parties, la fosse n’était qu’à moitié remplie. Il faudra attendre l’arrivée de Vladimir Cauchemar Vladimir Cauchemar pour voir la salle comble.

Premières parties


A 20h, DJ Dirty Swift fait son entrée sur scène pour assurer l’une des premières parties de DJ Snake. Pendant 30 minutes, le DJ de la radio Mouv’ a principalement servi du Hip-Hop et du rap français. Celui-ci n’aura malheureusement pas fait l’unanimité pour les fans qui auraient préféré voir un artiste plus proche du registre de DJ Snake.

C’est à 20h30 que Vladimir Cauchemar Vladimir Cauchemar prend le contrôle des platines. Fort de sa notoriété actuelle, il a su chauffer la salle avec son titre "Aulos" ou encore sa collaboration avec le rappeur VALD. Sa prestation d’environ 40 minutes obtiens des retours mitigés mais suffit à nous mettre en haleine pour le grand show.

La scène


L’immense scène de la Défense Arena permet de faire de belles choses en terme de scénographie. DJ Snake n’a pas manqué cette opportunité en présentant une incroyable structure réalisée par la société High Scream, connue pour collaborer avec de grands clubs d'Ibiza.

Cet immense carré d’écrans laissait tout juste apercevoir le DJ à travers des visuels époustouflants. On a ainsi pu apprécier une magnifique reconstitution de l’Arc de Triomphe à plusieurs moments clés du concert. La surprise était au rendez-vous. J’ai personnellement été bluffée par l’ensemble du travail fourni pour mettre en place une scénographie d’une telle qualité.

Le show


Le show en lui-même était à la hauteur de mes attentes avec un set de plus de 2h savamment rythmé. La première partie était consacrée aux titres les plus agressifs comme "Quiet Storm", "Propaganda", "Ocho Cinco" … entrecoupés de petits moments de douceur avec les classiques "Try Me" et "Here Comes The Night". On a bien-sûr eu droit à un gigantesque Wall Of Death sur une toute nouvelle ID de DJ Snake qui, on l’espère, sortira prochainement.

La deuxième partie du set était un peu plus calme avec beaucoup plus de prises de micro et de hits mainstreams. Bien que certains n’apprécient pas les prises de paroles du DJ, j’ai trouvé ces moments touchants et pleins de sincérités. Je regrette seulement qu’il n’y ai pas eu plus de guests sur scène. Bien que l’apparition de Cut Killer et Malaa Malaa fût appréciable, j’en attendais un peu plus de la part de DJ Snake.


Conclusion


Pour ma part, le pari de DJ Snake est réussi. C’était définitivement son plus gros concert en terme de moyens et de mise en scène. Je pense que la plupart des personnes présentes ne sont pas prêtes d’oublier cette soirée et encore moins DJ Snake lui même qui n’hésite pas à dire à la fin du show "cette soirée restera gravée dans ma mémoire toute ma vie".


Crédit Photo : Apolline Cornuet
Thilan_del Article rédigé par Thilan_del