fermer
There are several languages available, choose the one that suits you better : EN FR
Récap : Flume au Zénith Paris (Europe Tour 2019)
08 Novembre 2019 - Par Alban Sauty

Début novembre, nous nous sommes rendus au Zenith Paris – La Villette pour l’unique date française de la tournée européenne de Flume. L’occasion de découvrir en live l’instrumentiste australien qui nous avait réservé de belles surprises.


Le cadre


De retour au Zenith Paris – La Villette, deux jours après l’avoir quitté, la salle arborait cependant une configuration différente puisque la scène avait été avancée et la fosse était donc moins grande. Une conception qui s’expliquait par la place que prenait la scénographie évolutive de Flume Flume.



Le public/l’ambiance


Peu nombreux lors de la prestation de French 79, le public est arrivé massivement durant le show de Ross From Friends. Au final la fosse affichait complète de même que le Carré Or où s’étaient immiscés quelques personnalités de la scène électronique française.



Durant le concert l’ambiance était agréable que ce soit en fosse ou dans les tribunes. La foule s’est notamment manifestée bruyamment sur les morceaux "Never Be Like You" et "Rushing Back".


Le concert


On a eu le droit à une première partie de French 79 qui était venu nous présenter son album "Joshua" qui sortira ce vendredi. Il n’a manqué de conclure sa prestation avec son titre "Diamond Veins" rendu célèbre par une publicité pour une marque de fast-food américaine. Le français sera à l'affiche de La Cigale en février prochain.



Puis ce fût au tour de Ross From Friends de prendre possession de la scène pour nous proposer un live porté par des visuels psychédéliques. Le trio a réussi à nous faire découvrir un nouveau style musical avec la leftfield-house.

Hi This Is Flume Flume


Arrivé sur scène au son du premier morceau éponyme de sa mixtape, Flume Flume s’est d’abord lancé dans la gravure d’une planche à son nom pour la présenter au public. Tout fier de sa création, l’australien a ensuite enchaîné les morceaux de ses albums "Skin" ou de "Hi, This Flume Flume (Mixtape" comme "Jewe" et "Dreamtime" durant une heure et demie.



Très mobile sur scène, Flume Flume profitait de sa scénographie évolutive pour instaurer plusieurs ambiances et passer des consoles à synthétiseurs modulaires aux drumpad. J’ai été surpris par son désintéressement au concert parfois lorsqu’il s’appliquait à détruire des vieux postes de radio, créer un bouquet de fleurs, s’adonner à la sidérurgie…


Cependant le moment où il s’est allongé sur scène avec le jeu des miroirs suspendus et le morphing sur son corps était hors du temps. A noter aussi que la qualité de la vidéo diffusant le concert sur écran géant était époustouflante de réalisme.



Rejoint sur scène par le rappeur Reo Cragun pour "Friends" et Vera Blue venue interpréter "Rushing Back" et "Never Be Like You", Flume Flume est aussi très proche de son public puisque c’est avec ces deux chanteurs qu’il descendra à la rencontre de ses fans durant son remix de "You & Me" pour Disclosure.



Enfin, on aura droit à un rappel plus calme sur "Drop The Game". Cela viendra conclure un show expérimental très abouti mêlant morceaux live avec chanteurs, séquences délirantes et moments plus intimistes en connexion directe avec le public.



Conclusion


Je connaissais Flume Flume par ses titres les plus célèbres mais ne l’avait encore jamais vu en live. J’ai été agréablement surpris par son show même si certains moments comme lorsqu’il grave une planche de bois ne m’ont pas paru pertinent pour l’avancée du concert.



Cependant, l’idée d’une scénographie évolutive est très intéressante et la venue de chanteurs sur scène dont Vera Blue rendait le live plus énergique. En définitive, j’ai passé un très bon moment et espère revoir Flume Flume en France bientôt en concert live ou en festival.


Crédit Photo : Theo Feger
Alban Sauty Article rédigé par Alban Sauty