fermer
Il y a plusieurs langues disponibles, choisissez celle qui vous convient : EN FR
Récap du retour du Positiv Festival au Théâtre Antique d'Orange
11 Septembre 2019 - Par MAMat

Après deux années muettes, le Positiv Festival faisait son grand retour cette année au Théâtre Antique d'Orange et nous étions sur place pour assister à ce nouveau départ.


On avait difficilement quitté le Positiv Festival en 2016 avec sa dernière édition aux Docks des Suds à Marseille. Un festival qui nous tenait particulièrement à coeur tant il avait réussi à nous ramener des artistes de qualité sur notre sol. On pense notamment à Paul Kalkbrenner, Flume, ODESZA, Madeon, Disclosure, Excision ou encore Dillon Francis qui étaient tous venus fouler la terre marseillaise.



C'est donc avec grand plaisir que nous apprenions courant Mai que le festival allait faire son retour mais sous un tout autre format et dans une autre ville. En effet, le Positiv Festival a posé ses valises à Orange le 5 Septembre dernier dans le fameux Théâtre Antique, l'un des monuments historiques classés au patrimoine de l'UNESCO.

Programmation




Pour ce nouveau départ, le Positiv nous offrait sur un plateau l'un des artistes les plus en vogue du moment, j'ai nommé Boris Brejcha Boris Brejcha et sa "High Tech Minimal". Le DJ masqué était accompagné d'un autre artiste très apprécié en ce moment par la communauté Techno, le néerlandais Reinier Zonneveld Reinier Zonneveld ainsi que de Nicolas Cuer Nicolas Cuer et de Laugix et Markus Volker qui s'occupaient du warm-up.

Organisation




Côté organisation, le festival a prévu plusieurs entrées pour accéder au Théâtre Antique ce qui facilitait l'accès au site. Pendant le moment d'affluence le plus important (sur les coups de 20h30 avant le set de Boris Brejcha Boris Brejcha), les bars et toilettes ont été pris d'assaut ce qui a donné quelques files d'attente assez conséquentes...

On a pu regretter également la qualité du système son pendant le set de Boris Brejcha Boris Brejcha. Celui-ci avait tendance à saturer par moment selon notre placement dans le Théâtre. Le vent, particulièrement violent en début de soirée, n'a pas du favoriser non plus l'acoustique du lieu.

L'ambiance




Pour ce qui est du public, celui-ci était venu en nombre et particulièrement pour Boris Brejcha Boris Brejcha. On a pu croiser bon nombre de fans venus avec des masques ou des drapeaux à l'effigie de l'Allemand. Ce sentiment s'est confirmé également à la fin du set de Boris Brejcha Boris Brejcha où, après une longue ovation, le Théâtre Antique a commencé à se vider. Cependant, une date en semaine (un jeudi) n'a pas favoriser un départ tardif de la foule non plus.

Ce changement d'affluence au cours de la soirée n'a cependant pas altéré l'ambiance qui est resté incroyable toute au long de la soirée et, bien évidemment, sur le set de Boris Brejcha Boris Brejcha.



Les sets


Passons désormais au coeur du sujet avec le set de Boris Brejcha Boris Brejcha. Arrivé masqué sur les coups de 21h et devant un public acquis à sa cause, l'Allemand nous a régalé pendant 2h armé de sa High-Tech Minimal.

Nous distillant ses dernières productions comme "Happinezz", "Gravity", "Butterflies" et "Redemption" avec les titres de son prochain album (qui ne devrait plus tarder on l'espère) tel que "I Take It Smart" ou "To The Moon And Back", on en a pris plein les oreilles. Un très gros set de la part de Boris Brejcha Boris Brejcha qui a fini en apothéose sur "Purple Noise".



Après une longue ovation c'est finalement la deuxième tête d'affiche de la soirée, Reinier Zonneveld Reinier Zonneveld, qui prend la suite à la place de Nicolas Cuer Nicolas Cuer qui se chargera de clôturer le festival.

Le Néerlandais accompagné de son live-set très en vogue en ce moment accélère le tempo et nous joue ses productions Techno/Acid sombre pendant 1h30. Si vous ne connaissez pas encore son nom, on vous conseille de vous rapprocher très vite de ses morceaux et de son label Filth On Acid, vous ne serez pas déçu.



Pour conclure, cette édition 2019 du Positiv Festival nous a clairement mis l'eau à la bouche pour les prochaines éditions qu'on espère nombreuses. Le cadre du Théâtre Antique d'Orange est clairement incroyable pour faire la fête et se prête parfaitement à un festival de musiques électroniques.

Du côté des améliorations qu'on peu attendre, on souhaiterai voir une date en week-end plutôt qu'en semaine et, pourquoi pas, une tranche horaire plus importante. Dans tous les cas, on signe directement pour l'année prochaine !


Crédit Photo : Florian Schmitt & Sofiane Bouchard
MAMat Article rédigé par MAMat