fermer
Il y a plusieurs langues disponibles, choisissez celle qui vous convient : EN FR
Stations de ski et festivals, nouvelle destination à la mode ?
13 Janvier 2019 - Par Flocha

Ces dernières années, de plus en plus de stations acceptent de collaborer avec des promoteurs de festivals électroniques. Petite revue de ce nouveau phénomène qui prend de l'ampleur.


Il serait impossible de creuser ce sujet sans parler de la première édition de Tomorrowland Winter à l'Alpe d'Huez, qui se tiendra du 9 au 16 mars prochain. Si les organisateurs de Tomorrowland ont décidé de s'installer en France, c'est qu'ils ont forcement senti une opportunité pour allier la musique électronique aux sports d'hiver, et donc aux stations de ski.

Des festivals Techno déjà bien implantés


Si cette première édition de Tomorrowland dans une station de ski fait grand bruit dans la presse et chez les amateurs d'EDM, d'autres festivals n'ont pas attendu 2019 pour investir la montagne. C'est notamment le cas en Suisse où, chaque année le Polaris Festival et le Caprices Festival font trembler les Alpes.

Ces 2 festivals Techno sont extrêmement réputés dans le milieu underground, et ont flairé le filon depuis des dizaines d'années. Sans oublier l'Autriche, avec le Rave On Snow de Saalbach, qui est officiellement le premier festival à s'être implanté dans les montagnes, (1993/1994) et également le Snowbombing qui va fêter ses 20 ans.



Ces festivals (entres autres) visent une clientèle assez aisée qui a les moyens d'aller skier en Suisse/Autriche ET de se payer un festival (entre 200 et 300 euros les ~3 jours de festival pour la Suisse) où les plus grosses têtes d'affiches de l'underground se retrouvent chaque année, comme en témoigne l'image ci-dessous. Ils n'ont pas attendu cet effet de mode, et sont déjà bien implantés ; soit dans des stations haut de gamme pour la Suisse, soit depuis une vingtaine d'années pour l'Autriche.



La France rattrape son retard


Entre la Suisse qui attire les festivaliers grâce à des prestations hauts de gammes et l'Autriche qui a flairé le filon depuis une vingtaine d'années, les stations Françaises ont beaucoup de retard à rattraper en matière de festivals électroniques.

Mais en 2018, on a assisté à une prise de conscience de la part des stations Françaises, qui n'hésitent plus à mettre les moyens nécessaires pour attirer les promoteurs. Le site Skiinfo a recensé tous les festivals organisés par les stations :



Il y a encore 2 ans, difficile d'imaginer que tous ces festivals auraient pris place sur les fronts de neige des stations Françaises. Quasiment toutes les stations majeures ont suivi le mouvement, et pour la plupart, il s'agit de festivals électroniques. Et ce n'est pas un hasard, la fréquentation des stations Françaises avait baissé de manière importante entre 2013 et 2017, au profit de.... l'Autriche qui est devenue en 2018, la destination privilégiée pour skier.

On peut facilement imaginer que les stations Françaises ont complété leurs offres "après ski" avec des festivals pour attirer toujours plus de skieurs et de festivaliers. Bonne nouvelle donc !



Pour cette année 2019, la France sera massivement représentée par Tomorrowland Winter, qui a reçu de gros soutiens, ainsi que l'E-Wax Festival qui entend se faire un nom pour sa première édition dans la station de Valmorel. Mention spéciale également pour le Chamonix Unlimited Festival qui propose un line-up démentiel avec : Laurent Garnier Laurent Garnier, Jeff Mills Jeff Mills, Dixon Dixon, Adriatique Adriatique, Len Faki Len Faki ou encore Mind Against Mind Against.


Crédit Photo : Polaris Festival / Chamonix Unlimited Festival
Flocha Article rédigé par Flocha