fermer
Il y a plusieurs langues disponibles, choisissez celle qui vous convient : EN FR
Récap : Mosimann - Olympia - 2022
09 Novembre 2022 - Par Alban Sauty

Quand nous avions vu l'annonce d'un concert de Mosimann, nous avons été agréablement surpris. Ayant marqué la scène musicale pop et éléctro ces dernières années par ses productions et toujours aussi talentueux derrière les platines, on se réjouissait de voir un live de celui qui n'avait pas donné de concert solo à l'Olympia depuis 12 ans. Récapitulatif de ce retour plutôt réussi.


La scénographie


Conçue par Romain Pissenem à qui l'on doit les scénographies de Kungs ou David Guetta, celle choisie par Mosimann Mosimann colle parfaitement au titre de son dernier album "Outside the Box" puisque nous avons le droit à un cube ouvert dans lequel se trouve l'artiste ainsi que ses instruments (un dj booth, un piano, une batterie et des synthétiseurs).



Ce cube tourne sur lui même ce qui permet à Mosimann Mosimann d'alterner entre mix et live et de rarement tourner le dos au public. Illuminé par des leds sur ses arêtes, la "box" est aussi éclairée par des jeux de lumières au plafond. Derrière, un grand écran diffuse les images du concert grâce à des caméras placées au-dessus du dj booth et des instruments. Enfin, au centre du cube trône une petite estrade sur laquelle Mosimann Mosimann monte régulièrement pour chanter.

Le public / L'ambiance


Timide au début du show, le public se réveille véritablement à partir de l'apparition de McFly & Carlito qui savent user de leurs talents d'ambianceurs et réussissent à transmettre leur énergie à la salle. Par la suite, l'ambiance se réchauffe et les corps bougent un peu plus.



Face à une salle bien garnie, Mosimann Mosimann impressionne par ses talents de Dj et de batteur. Beaucoup d'amis sont venus l'applaudir parmi lesquels on retrouve l'acteur Vincent Desagnat, la chanteuse Suzane ou encore les dj's Damien N-Drix et Boris Way. Le gagnant de la Star Academy 7 peut aussi bénéficier du soutien de Patrick Bruel pour qui il a composé un titre récemment et avec qui il avait partagé la scène en 2007. La famille de la StarAc particulièrement unie est aussi représentée dans la salle par les parents de Gregory Lemarchal que Mosimann Mosimann soutient dans leurs actions pour gagner le combat contre la mucoviscidose.

Le concert


Après de longs vrombissements, le rideau s'ouvre sur un drap blanc tandis que les paroles de l'intro "Outside the box" résonnent. Tout d'un coup, le rideau tombe dévoilant la belle scénographie de Mosimann Mosimann qui trône fièrement dans son cube. S'en suit un enchaînement des titres de son dernier album avant qu'il soit rejoint sur "Mesdames" par Grand Corps Malade qu'il accompagne depuis désormais plus d'un an en tournée.



On apprécie ses mashups de "Lonely vs the man with a red face" ou celui de "Never Let You Go vs Mi amor" sur lequel Barbara Pravi prête sa sublime voix. Côté éléctro, Mosimann Mosimann fait le show avec une session scratch sur "Losing It" ou une belle reprise à la batterie de "The Age of Love". McFly et Carlito font jumper le public de l'Olympia sur "I Wanna Dance Latina".



Mosimann Mosimann régale aussi avec ses remixes de "You & Me", "Turn on the lights again" et sa version 2022 de "Cherchez le garçon" qu'il dédie à la mémoire de Fred Rister. Maîtrisant à la perfection le chant, Mosimann Mosimann s'entoure de Victor Solf puis de Worakls pour dévoiler deux titres inédits. Il conclut par son dernier tube "Dancing On My Own" et fait monter sur scène, sa partenaire de toujours : Maud Brooke.

Conclusion - Mosimman enfin lui-même ?




Il y'a 12 ans, lorsque Mosimann Mosimann fait l'Olympia, il a l'impression de ne pas être à sa place. Pourtant double disque d'or, il décide de tout arrêter et de se lancer dans la musique électronique. A l'époque seule Maud Brooke le suit et le soutient dans cette aventure. 12 ans plus tard, il est de retour sur la même scène après s'être fait un nom dans le monde des Dj's, toujours accompagnée de Maud.



Ce 5 novembre, il livre en avant-première un show qu'il proposera en festival l'an prochain. Chant, batterie, synthés, Mosimann Mosimann s'est trouvé et a trouvé son public qui lui est fidèle et n'hésite pas à faire des centaines de kilomètres pour l'applaudir. On regrette qu'il n'exploite pas plus sa discographie éléctro et ses morceaux comme "Es Vedra" ou "All the Way" mais ce show est véritablement plus centré sur son dernier album "Outside the box" que sur ses succès passés. En définitive, même si nous aurions aimé plus de fluidité dans les transitions entre les morceaux à la manière d'un dj set et une plus grande richesse musicale personnelle, passée ou récente, dans la tracklist choisie, on a passé une bonne soirée.


Crédit Photo : Anthony Ghnassia
Alban Sauty Article rédigé par Alban Sauty