fermer
Il y a plusieurs langues disponibles, choisissez celle qui vous convient : EN FR
Recap de Tomorrowland 2022 Week-end 2
27 Juillet 2022 - Par Florian Svein

Ces 21, 22, 23 et 24 juillet, nous étions au week-end 2 de Tomorrowland 2022, une édition qui marquait le retour de l'incontournable festival, trois années après la dernière édition. Voici notre récap.




Depuis sa toute première édition en 2005, le festival Tomorrowland est devenue une véritable machine, incontournable sur la scène mondiale. Pour se faire une idée, Tomorrowland c'est 200 000 festivaliers par week-end donc 600 000 sur les 3 week-ends de plus de 200 nationalités différentes, 15 scènes (dont The Gathering), plus de 800 artistes qui performent, 34 hectares = 340.000 mètres carrés = la taille de 63 terrains de football, ...

Le camping Dreamville accueille, chaque week-end, 38 000 festivaliers, sur un terrain de la taille de 145 terrains de foot, 900 douches, avec supermarché, boulangerie, boucher, coiffeur, barbecues, food trucks, etc. Ou encore la Chill Out Area : l'endroit idéal pour une matinée de détente avec des hamacs, des séances de yoga, des cours de gym et la possibilité de faire une partie de volley ou tennis de table.





Une expérience hors du commun


Le point fort de Tomorrowland, c'est l'expérience. Une fois entré dans le festival, on est véritablement immergé dans un univers créé de toute pièce, avec des décors et performers dans tout le festival, les détails sont partout. Concernant la gestion des flux, le nombre de stands, les espaces où chiller ou encore la diversité de la nourriture, c'est véritablement un sans-faute. Tomorrowland est rodé et excelle dans ce domaine.





15 scènes !


Au niveau des scènes, c'est simple : il y en a tout simplement 14 (!) sur le festival (+1 au camping Dreamville), le tout sur l'immense domaine De Schorre à Boom, dans la province d'Anvers. Pour ceux qui ont essayé de faire toute les scènes, voici leurs noms : Mainstage ‘The Reflection of Love’ - Freedom - Rose Garden - Harbour House - Cage - The Rave Cave - Youphoria - Leaf - Kara Savi - Atmosphere - CORE - Crystal Garden - The Library - Moosebar - The Gathering

CORE



Freedom



Crystal Garden



Rose Garden



Mainstage ‘The Reflection of Love’



Le Public / Ambiance


Il n'y a presque rien à dire des festivaliers, sauf peut-être le fait que certains passent leur temps sur la MainStage et rate la chance de voir d'autres artistes un peu plus underground !







Le fil de nos journées



Le jeudi, départ de Grenoble en voiture à 6 h du matin pour arrivé le jeudi après-midi sous un temps pluvieux vers les 14 h 30. Le temps pour nous de prendre nos marques à l'hôtel et de récupérer nos bracelets pour décoller pour Dreamville vers les 18 h.

Petite bière pour bien commencer le week-end et on découvre la magnifique scène du Tomorrowland Winter en extérieur qui faisait office de la scène Gathering. Quant aux guests surprises, il s'agissait de Sunnery James & Ryan Marciano et le duo Da Tweekaz.



Le vendredi, pour fêter l'ouverture du festival et également mon anniversaire par la même occasion, nous avons « squatté » à partir de 20 h, la Freedom Stage avec au programme, Kolsch, Joris Voorn et surtout le show d'Eric Prydz, HOLO.





Avant cela, nous avons passé la journée à se promener et à visiter toutes les nouveautés du festival.

Le samedi, direction la Library pour voir le set du Frenchy, Dombresky. Ensuite, nous sommes allés du côté de la MainStage pour voir le brésilien Vintage Culture suivi de Tale Of Us.



Après une pause dîner au Média Village, nous avons regardé la fin du set de Tiesto dans une MainStage pleine à craquer. Pour finir, retour à la Library pour voir Duck Sauce et surtout le B2B entre Oliver Heldens et Tchami.

Quant au dimanche, nous sommes arrivés vers midi avec la navette presse, le temps de boire quelques boissons fraîches gracieusement mise à notre disposition puis nous sommes allés de nouveau sur la MainStage voir le set de James Hype, Tinlicker et Purple Disco Machine.



À 18 h, Fedde Le Grand prenait le contrôle de la Rose Garden, l'espace de la scène était trop petit vu le nombre de personnes qui étaient venus voir le Hollandais. À 19 h, c'était l'heure du nouveau show d'Alesso 'Eclipse' suivit du duo Ukrainien Artbat.



Et pour finir ce long et éprouvant week-end, direction la très belle Crystal Garden avec le set de Malaa ainsi que les 30 dernières minutes du set de Martin Garrix sous un énorme feu d'artifice !

Bilan


Il s'agissait de mon 5e Tomorrowland, et c'est toujours un plaisir de s'y rendre : toute son organisation parfaitement huilée, son univers incroyable et sa programmation très complète en fait un must chaque année même si je suis déçu de ne pas avoir vu un petit Axwell ^^.

Vu le nombre de scènes et de genres musicaux, presque tout le monde peut se faire un programme à son goût (et ce fut notre cas), et si certains « gros noms » vous manquent, il ne faut pas hésiter à aller glisser les oreilles quelques minutes (ou quelques heures) sur des scènes où vous ne seriez pas forcément allés en voyant le line up, vous pourriez avoir de belles surprises. Pour cela, Tomorrowland est un vrai régal...

Un grand merci à Debby, Fréderic et Jordy pour leur accueil.


Crédit Photo : Florent Seguin, Tomorrowland
Florian Svein Article rédigé par Florian Svein