fermer
There are several languages available, choose the one that suits you better : EN FR
Recap du Stereoparc Festival 2019 de Rochefort
24 Juillet 2019 - Par Olivier Brilleau

Le week-end dernier, le Stereoparc Festival donnait rendez-vous à 8 600 festivaliers du côté de Rochefort pour son édition 2019. Une partie de l'équipe ClubbingHouse.com (Nicolas et Camille) était présente sur place, voici le récap.




L'organisation


Toujours situé à la Corderie Royale, le festival a installé pour ses 1 400 campeurs son camping au Stade Municipale à quelques minutes à pied ou pour les plus pressés, des navettes ont été mises à disposition.

Malgré quelques soucis aux Banks (pour recharger sa carte cashless) et stands aux heures de pointe, le Stereoparc s'est amélioré à ce niveau-là vis-à-vis de la première édition avec un flux de festivaliers bien plus nombreux, si bien, qu'il est appréciable durant la soirée d'être servi dans un délai assez court. Cependant un peu plus de diversités culinaires n'aurait pas été de refus.



Un ajout de tables dans différents espaces du festival et notamment la création d'un espace « Chill » aurait été les bienvenues pour consommer sans rester soit debout, soit assis à même le sol, au risque d'être heurté quand il fait nuit. Nous apprécions également la continuité de l'esprit Ecolo qui est toujours un plus.

La scène


Cette année, les organisateurs ont décidé de changer de prestataire avec une scène plus minimaliste. Nous regrettons le peu de lumière dû à un manque de matériel malgré un énorme écran LED et une bâche qui n'a pas su donner un esprit plus aéré à la scène.



Malgré la belle programmation de cette année avec toujours un esprit plus puriste le vendredi et un autre plus commercial le samedi, la scénographie nous a laissé sur notre faim avec une ambiance assez fade et dénotée de l'esprit musicale. Tout comme il a fallu attendre le second jour pour avoir de l'artifice pour ceux qui apprécient le côté plus « Bling Bling » durant les Sets.



Le public / L'ambiance


De part sa jeune existence – deuxième édition - le festival a attiré un public essentiellement de la région. Peu réactifs aux morceaux joués par des artistes non diffusés sur les radios nationales, les festivaliers se sont démarqués par leurs différentes générations. Même avec une moyenne d'âge de 25 ans, les plus jeunes comme les plus anciens ont su s'amuser.

Pour une partie des artistes, il était possible de remarquer des fans qui se sont déplacés pour assister à leurs performances musicales et scéniques.



Bilan


Fort de sa première édition, le Stereoparc continue d'évoluer et possède une forte marge de progression. Avec une équipe motivée, accueillante et prête à continuer de faire rêver Rochefort, vous étiez beaucoup plus nombreux cette année.

Au niveau de la programmation, le « grand public EDM » se mélange mal au public plus " puriste ". L'ajout d'une scène Techno pourrait faire grandir le Stereoparc et pourrait s'imposer comme un festival électro important dans le Sud-Ouest/Atlantique.

Recap écrit par Nicolas et Camille


Crédit Photo : WeeNight, Nicolas Pavlic
Olivier Brilleau Article rédigé par Olivier Brilleau