fermer
There are several languages available, choose the one that suits you better : EN FR
Dirty South évoque son changement musical, ses craintes liées et projets
03 Mars 2018 - Par Olivier Brilleau

Ancienne figure importante de la scène EDM, Dirty South a, depuis, fait un revirement musical vers une musique plus Techy. L'artiste a évoqué ce voyage musical risqué...


Sorti début février, l'album "XV" de Dirty South Dirty South a déjà reçu près de 2 millions d'écoutes, un beau succès pour l'artiste qui a choisi depuis quelques temps déjà de quitter la sphère musicale EDM, un choix sur lequel il est revenu : "Il y a 4 ou 5 ans, j'étais à un point dans ma carrière où je me sentais comme un super héro ! Je faisais toutes ces grosses scènes et festivals, et je me suis mis à m'ennuyer. Je n'étais pas heureux à l'intérieur, car je m'ennuyais musicalement," a expliqué Dirty South Dirty South à WeRaveYou.com.

« Je ne voulais plus vraiment faire de musique »


Le DJ producteur australien d'origine yougoslave poursuit ensuite : "Tout le monde a des phases de transition dans sa vie, et comme un échappatoire, je me suis mis dans la réalisation de film. Je ne voulais plus vraiment faire de musique. J'ai demandé à ma femme "Qu'est-ce que tu dirais si j'arrêtais la musique ?", elle m'a regardé comme si j'étais fou. J'ai fini par faire mon deuxième album, qui accompagnait un court-métrage. Ça n'était pas un album Dance parce que je n'avais pas la tête à ça."



Dragan Roganovic, de son vrai nom, explique ensuite son introspection : "J'ai commencé à écouter beaucoup plus de Techno, et des sons mélodiques, des trucs un peu plus obscures que l'EDM radio type 'Pop Music' en quelque sorte. Cela m'a donné l'inspiration de faire un retour en arrière vers ce qui m'a inspiré à la base. Cela m'a donné l'étincelle dont j'avais besoin ! J'ai donc réalisé que je devais retourner à la Dance music, je me sentais à nouveau comme un petit garçon, excité à nouveau par la production musicale (...) Mon truc préféré est d'être dans un entre-deux. C'est ce qu'il y a de plus dur à créer cette musique, pouvoir être entre les deux mondes : underground et commercial."



Tirer un trait sur le passé EDM


Dirty South Dirty South revient ensuite sur les difficultés liées à son précédent univers musical : "C'était difficile après avoir fait "City of Dreams" avec Alesso Alesso car les gens attendaient toujours que je fasse un "City of Dreams 2.0", ce que je ne voulais pas faire. Je voulais trouver cette nouvelle étincelle, et j'ai décidé de faire la musique je voulais ! (...) J'étais inquiet sur l'accueil que les gens feraient à ma musique, j'étais curieux de savoir s'ils l'accepteraient et le comprendraient (...) Tellement de gens ont immédiatement compris ce que je voulais faire, et ça a été super comme réaction !"


Une belle surprise... déjà !


Pour finir, l'artiste a dévoilé une belle surprise : "Je suis en train de travailler sur le prochain album ! (...) Je sais que c'est inhabituel, mais je vais sortir un autre album cette année ! C'est mon objectif. Je pense que, si vous voulez faire la différence, il faut le faire à fond. Donc, en 2018, deux albums de Dirty South Dirty South, c'est parti !

Pour lire l'interview complète (en Anglais) sur le blog de WeRaveYou.com.


Olivier Brilleau Article rédigé par Olivier Brilleau